Aung San Suu Kyi : Pionnière de la lutte pour la démocratie

Aung San Suu Kyi née le 19 juin 1945 à Rangoun, est une femme politique birmane, figure de l'opposition non-violente à la dictature militaire de son pays, lauréate du prix Nobel de la paix en 1991. En 1972, elle se marie à Michael Aris, un jeune homme rencontré à Oxford alors qu’il étudiait les civilisations tibétaines. De cette union naissent trois enfants.

Elle est secrétaire générale de la Ligue nationale pour la démocratie (LND), un parti opposé à la dictature en place en Birmanie et parti cofondé par elle. Son parti remporte les élections générales en 1990, mais elles sont annulées par le Conseil d'État pour la Paix et le Développement, parti de la junte militaire en place. Elle est alors placée en résidence surveillée par le pouvoir et ne peut exercer son activité politique. Durant son enfermement elle bénéficie d'un important soutien international dont celui de neuf lauréats du prix Nobel. Elle est libérée le 13 novembre 2010, puis est élue députée le 1er avril 2012, lors d'élections partielles remportées par son parti. Elle est surnommée « l'orchidée de fer » par ses partisans, et « la Dame de Rangoun » par les médias internationaux.

 

Aung San Suu Kyi est la fille du général Aung San qui a négocié l’indépendance de la Birmanie et de son épouse Khin Kyi (en). Le 19 juillet 1947, presque six mois avant l'indépendance, son père est assassiné, avec les membres de son cabinet, par un rival politique U Saw.

Carrière politique

En 1988, Aung San Suu Kyi retourne vivre en Birmanie afin de s’occuper de sa mère vieillissante après des études en Grande Bretagne et aux Etats Unis.

Le 20 juillet 1989, elle est arrêtée par le gouvernement militaire qui lui propose la liberté à condition qu’elle quitte le pays, ce qu’elle refuse. Elle est mise plus tard en liberté surveillée.

Elle est libérée de sa détention surveillée en juillet 1995.

Ayant été autorisée à se présenter aux élections législatives partielles de 2012, elle a enregistré sa candidature le 18 janvier 2012. Le 1er avril 2012, elle remporte très largement le scrutin et obtient ainsi son premier mandat officiel : celui de députée.

Le 9 juillet 2012, Aung San Suu Kyi siège pour la première fois comme députée à la chambre basse du Parlement. Elle annonce le 6 juin 2013 son intention de se présenter à l'élection présidentielle de 2015.  Elle ne peut se présenter à la présidence, étant veuve et mère de citoyens étrangers (britanniques), selon une disposition de la Constitution de 2008, qu'elle n'a pas réussi à faire invalider. Le 15 mars 2016, lors d’un vote au Parlement birman, Htin Kyaw, proche d'Aung San Sui Kyi devient le premier président du pays élu démocratiquement depuis 1957. Son entrée en fonction c’était le 1er avril 2016 La Prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi, qui n'a pu devenir présidente en raison d'une Constitution héritée de la junte, devrait devenir ministre des Affaires étrangères de la Birmanie.

Sources Wikipedia

Articles liés

Antonio de Montesinos,

Stanislas Mélone

Jean-Jacques Burlamaqui

Africa

Visitor Counter

Cameroon 71,7% Cameroon
United States 7,3% United States
fr-FR 7,0% fr-FR

Total:

41

Pays
03182162
Aujourd'hui: 4
Cette semaine: 4
Ce mois: 1.079
Mois dernier: 2
Total: 3.182.162