Abolitionniste Sojourner Truth : Pionnière de la cause féministe

Née dans l'ancienne colonie hollandaise du comté d'Ulster, au sein d'une famille de 13 enfants, elle ne parlait que le néerlandais lorsqu'elle fut vendue à l'âge de 11 ans.

De par sa condition d'esclave, elle fut unie contre son gré à Thomas Jeffery Harvey, un esclave plus âgé. De cette union non souhaitée naquirent 5 enfants.

En 1827, elle s'enfuit de la ferme de John Dumont, son troisième maître, pour trouver refuge au Canada avec Sophie, la plus jeune de ses filles, alors enfant en bas âge, car son maitre refusa de la libérer après l'abolition de l'esclavage dans l'État de New York (1827). Elle retourna dans cet État en 1829, pour y travailler une décennie en tant que servante au sein de multiples communautés religieuses. L'une d'entre elles, connue sous le nom de "Royaume de Matthias" fut impliquée dans un scandale de meurtre et d'adultère. Isabella joignit alors Elijah Pierson, le leader de ce groupuscule religieux dans des prêches évangéliques.

 En 1841, elle s'installa à Northampton, dans le Massachusetts. En 1843, Isabella fut inspirée par une révélation spirituelle qui changea le cours de son existence. Isabella Baumfree changea son nom et devint Sojourner Truth. Dès lors, elle fit des prêches à Long Island et dans le Connecticut, en annonçant la "vérité divine du salut de l'âme". La même année, elle rejoignit une petite communauté vivant selon des principes utopiques, l'association de Northampton pour l'éducation et l'industrie. Lorsque cette association fut dissoute en 1846, elle resta à Florence, dans le Massachusetts, où elle écrivit sa biographie avec l'aide d'Olive Gilbert, un de ses voisins. Ses mémoires furent publiées en 1850, sous le titre : "Narrative of Sojourner Truth : A northern slave" (que l'on pourrait traduire par "L'histoire de Sojourner Truth, une esclave du Nord").

Dès lors, elle devint une fervente défenseur de la cause abolitionniste et du mouvement des droits des femmes. Le fameux discours de Thruth, "Ain't I a Woman?", prononcé en 1851 à Akron dans l'Ohio lors de la convention des droits de la femme, bien que court, résumait bien les revendications de la cause féministe.

En 1857, Truth se déplaça dans le Michigan, où elle continua à défendre sa cause. Durant la guerre civile américaine, elle organisa des collectes de vivres pour les combattants des régiments noirs combattant pour l'Union, et s'installa à Washington, D.C. après la promulgation de la proclamation d'émancipation, afin de travailler avec d'anciens esclaves. Elle rencontra le président Abraham Lincoln en 1864.

Après la guerre civile, Sojourner Truth s'attacha à faciliter la recherche d'emplois des réfugiés noirs.  Dans ses discours, teintés de religion et de féminisme, elle défendait l'idée de la création d'un État noir dans l'ouest des États-Unis.

Elle retourna dans le Michigan en 1867 et mourut à son domicile de Battle Creek (Michigan), le 26 novembre 1883.

Elle est inscrite au National Women's Hall of Fame. En 1997, le robot de la mission sonde spatiale de la NASA Mars Pathfinder fut baptisé "Sojourner", en la mémoire de l'abolitionniste Sojourner Truth.

Sources Wikipedia

Articles liés

Antonio de Montesinos,

Stanislas Mélone

Jean-Jacques Burlamaqui

Africa

Visitor Counter

Cameroon 74,1% Cameroon
fr-FR 7,6% fr-FR
United States 3,7% United States

Total:

112

Pays
03198188
Aujourd'hui: 2
Cette semaine: 49
Ce mois: 810
Mois dernier: 1.548
Total: 3.198.188