Trois destins au pied du mur

Chute du Mur de Berlin : 1989-2009

Trois destins au pied du mur

Plus de cent personnes en liesse ont fêté le 9 novembre dernier, les 20 ans de la chute du Mur de Berlin. Les grands de ce monde ont pour leur part appelé de leurs vœux un nouvel élan diplomatique au nom de la paix mondiale. Les célébrations officielles  ont commencé par une messe de souvenir en présence des dirigeants allemands, dans la matinée, dans l’église Gethsemane de l’ex-Berlin-Est, point de ralliement des dissidents en 1989. Etaient notamment présents la chancelière Angela Merkel et le président allemand Horst Koehler.

Les cérémonies se sont poursuivies devant la porte de Brandebourg (Berlin), lieu tout aussi symbolique, devant des prestigieux invités venus de part le monde. On a pu noter la présence du président français Nicolas Sarkozy, la secrétaire d’Etat américaine Hilary Clinton, et naturellement l’artisan de ce vent de liberté qui a soufflé à l’Est Michael Gorbatchev. Il faut rappeler que c’est à la faveur de sa politique de restructuration, la "Perestroïka", que le rideau de fer est tombé, marquant ainsi l’effondrement du communisme et la fin de la guerre froide. Les cérémonies se sont clôturées par la chute des dominos disposés le long du mur.

On ne peut omettre de mentionner trois hommes aux trajectoires différentes, qui,  le temps d’une rupture de l’histoire, vont précipiter la chute du Mur. Il s’agit du journaliste est-allemand Aram Radomski,  travaillant clandestinement pour la télévision ouest-allemande. Il sera le premier à passer à l’Ouest ce soir-là. Il avait notamment filmé une manifestation de dissidents le 9 octobre 1989, planqué sur un toit. Ces images feront le tour du monde.

Quant  au porte-parole du SED, le parti unique est-allemand, Günter Schabowski , il publie un décret autorisant la sortie vers l’Allemagne de l’Ouest à travers tous les points de passage après avoir obtenu une autorisation dans un poste de police au cour d’une conférence de presse internationale . Toutefois, il avait oublié un détail crucial : il y avait embargo jusqu’au lendemain matin. L’information est relayée dans le monde entier. Des milliers de personnes se précipitent vers le Mur, pour passer à l’Ouest.

Harald Jäger, l’officier des gardes frontières, s’est retrouvé face à un dilemme : que faire face à cette horde humaine menaçante qui voulait passer à l’Ouest.  L’indécision de son supérieur hiérarchique va le pousser à prendre une décision capitale : ouvrir la barrière, la seule façon pour lui d’éviter un bain de sang.

Ces trois hommes ont contribué, chacun, indépendamment de leur volonté, à la chute du  mur et « Qu’avec lui, la porte de la liberté s’ouvre », comme l’a souligné la chancelière Angela Merkel.

Source AFP

Articles liés

France - Présidentielles 2012

Science E = mc2, c’est fini ?

FRANCE: La fin du juge d'instruction ?

Africa

Visitor Counter

Cameroon 74,1% Cameroon
fr-FR 7,8% fr-FR
United States 3,6% United States

Total:

112

Pays
03196966
Aujourd'hui: 1
Cette semaine: 154
Ce mois: 1.136
Mois dernier: 1.720
Total: 3.196.966