Campagne de lutte contre la cybercriminalité : Sensibilisation de la Société civile

Un forum national sur les questions de cyber sécurité  s'est tenu dans les locaux du ministère des Postes et Télécommunication sous la houlette du ministre de la Communication, dans le cadre de la campagne nationale pour la promotion de la culture  de la Cybersécurité et sensibilisation à l'utilisation responsable des réseaux sociaux.

Le 19 août 2020 dernier, la salle de Conférence du ministère des Postes et Télécommunications a accueilli le ministre de la Communication René Emmanuel Sadi, venu par intérim, présider les travaux du forum national sur les questions de cybersécurité, sous le thème: "Tous mobilisés pour la cybersécurité au Cameroun". Associations dans le domaine des TIC et secteurs connexes, start-up, experts, associations religieuses et autres acteurs de la Société civile ont tous répondu présents à l'appel du Minpostel. Il était question de les dégrossir sur les menaces de la cybercriminalité,  parce, à en croire les pouvoirs publics, ces acteurs des OSC n'ont pas conscience de l'importance de leur rôle dans la problématique, et qu'ils manquent d'outils et parfois de compétences pour s'y investir activement. La conséquence de ce déficit en est que leur potentiel de contribution s'en trouve sous-exploité. "Les Organisations de la Société Civile représentatives et crédibles constituent des acteurs essentiels, non seulement de la gouvernance démocratique, mais aussi de la gouvernance numérique. Elles peuvent notamment influencer les politiques de cybersécurité, afin que celles-ci reflètent au mieux les préoccupations sécuritaires de toutes catégories sociales et qu'elles permettent d'informer le public de manière utile sur les questions liées à la cybersécurité, ainsi que sur le rôle et les droits des citoyens", a alors déclaré le Mincom lors de son discours inaugural des travaux.

Le Mincom a martelé sur l'incontournabilité des acteurs de la société civile dans le processus de lutte contre la cybercriminalité. Il a également articulé son propos en reliant utilisation responsable des réseaux sociaux et croissance économique durable et inclusive, utilisation irresponsable des médias sociaux et frein au développement d'une nation.

L'objectif de cette campagne de sensibilisation de la société civile est de susciter la création d'une coalition nationale pour la promotion de l'utilisation responsable des réseaux sociaux. Il est donc question de toucher toutes les couches sociétales par une sensibilisation accrue.

L'exposé liminaire de M. Mounir Nji Amine, CEO Enix sur: 'le rôle des organisations de la société civiles dans la lutte contre la cybercriminalité', a été le point d'orgue du forum,  ainsi que les travaux en atelier d'où sont sorties des recommandations et des bonnes pratiques en faveur de la cybersécurité.

Il faut rappeler que le forum de la société civile sur les questions de cybersécurité est la 3ème étape des activités de lancement de la campagne nationale pour la promotion de la culture de la cybersécurité et la sensibilisation à l'utilisation responsable des réseaux sociaux, en vue de la mise en place d'une coalition nationale. Il y a eu le point de presse explicatif de Madame le ministre des Postes et Télécommunication du 12 août 2020 et l'atelier national sur les enjeux et défis de la cybersécurité au Cameroun les 13 et 14 août 2020.

Contexte

Faut-il rappeler que comme partout ailleurs dans le monde, le Cameroun subit les affres d'une cyberguerre asymétrique. Dans ce contexte marqué par les crises successives qui traversent le Cameroun (le Front Boko haram, la crise séparatiste ambazonienne dans le Nord ouest et le Sud ouest, la crise post électorale avec l'épiphénomène Kamto-Bas), les cybercriminels ont trouvé un terreau propice pour des actes de déstabilisation et d'incitations à la révolte contre les institutions de l'Etat, via Internet, et les réseaux sociaux.

Leur mode opératoire: des informations erronées (fake news); montage des images pour désinformer, choquer et semer la psychose au sein de l'opinion afin de jeter le discrédit sur le Cameroun; les comptes Facebook des personnalités et ceux des institutions sont piratés ainsi que les sites web des administrations. C'est après le triste constat, les pouvoirs publics ont pris la mesure du problème. Le développement de l'économique numérique ne peut donc rimer qu'avec une sécurité numérique adéquate.

Le ministère des Postes et Télécommunications engagent d'ailleurs plusieurs actions pour contrer la cybercriminalité et la cyberdélinquance: élaboration d'une politique de sécurité des réseaux de communication électroniques et des systèmes d'information; l'organisation d'une campagne de diffusion par sms des messages de sensibilisation, ainsi que des opérations de formation et de sensibilisation des hommes de médias et des jeunes.

Intensifier la lutte

La lutte contre la cybercriminalité monte d'un cran face à la résilience des malfaiteurs. Le président de la République monte au créneau en prescrivant au ministre des Postes et Télécommunications de mettre en œuvre, dans les meilleurs, une campagne d'information et de sensibilisation citoyenne à l'usage des responsables des réseaux sociaux. D'où la campagne initiée le 12 août 2020 pour mobiliser toutes les couches sociétales dans la lutte contre la cybercriminalité.

En creux, éveiller l'attention des citoyens camerounais sur les menaces en provenance du cyberespace mondial et susciter leur adhésion dans la mise en place de mesures de cybersécurité; attirer l'attention des décideurs et responsables des structures de l'Etat ainsi que des entreprises, en vue d'une prise de conscience et de l'implémentation des protocoles de sécurité des réseaux; sensibiliser toutes les couches sociétales sur l'usage responsable des réseaux sociaux qui sont utilisés à de fins malveillantes; in fine mettre en place une COALITION NATIONALE pour la promotion de l'utilisation citoyenne des réseaux sociaux.

Les pouvoirs publics ont du grain à moudre avec les trois types d'attaques cybernétiques auxquelles sont confrontés les Etats, les citoyens, les entreprises et les collectivités décentralisées: la cyber malveillance, le renseignement et le sabotage. des crimes relevés par toutes les agences. La campagne qui a commencé début août 2020 s'étend jusqu'au mois de novembre 2020. Le présent forum sera suivi du séminaire de sensibilisation des entreprises qui constituera l'étape ultime; A côté d'autres canaux de sensibilisation tels les affiches, les insertions dans la presse cybernétique et les sites web, et autres sms.

Nadine Ngo Ngock

Articles liés

Science E = mc2, c’est fini ?

Moyen –Orient

Nations Unies : fin de rideau

Santé:

Africa

Visitor Counter

Cameroon 74,1% Cameroon
fr-FR 7,6% fr-FR
United States 3,7% United States

Total:

112

Pays
03198187
Aujourd'hui: 1
Cette semaine: 48
Ce mois: 809
Mois dernier: 1.548
Total: 3.198.187